Guerre Froide

ciné-archives
CONTRE LES DIX-HUIT MOIS
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1950
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Son
    • Muet
    • Durée
    • 00:07:00
    • Réalisateur
    • ANONYME
    • Format original
    • Film 35 mm
  • Ce film présente différentes actions menées contre l'allongement du service militaire à 18 mois en 1950.
    Deux soldats américains apparaissent de dos. S’ensuit un plan qui montre une borne près d'une route sur laquelle est peinte l'inscription « Les 18 mois c'est la guerre ».
    Une séquence relate un meeting organisé au stade Buffalo (situé à Montrouge) pour mobiliser contre les 18 mois. Les participants, parmi lesquels des jeunes et des Asiatiques, sont très attentifs. On lit sur une pancarte « A bas les 18 mois qui préparent la guerre. Contre les 18 mois un cri monte dans les casernes repris dans par la jeunesse : Pleven aux pluches » ! A la sortie du stade, une grande banderole affirme « Les 18 mois c'est la guerre. Pas de rabiot ! A bas les 18 mois ».
    Après quelques images d'une manifestation de jeunes gens, qui forment le cortège de l'union des jeunes des PTT, viennent de nouveaux plans du meeting à Buffalo.
    Dans un dernier temps, la façade d'un bâtiment apparaît. On peut lire « Mamans papas la paix ne tient qu'à un fil. La bombe atomique d'extermination et d'épouvante plane sur les berceaux. Votre devoir est de signer et de faire signer l'appel de Stockholm ».
    Enfin, un jeune homme colle sur un mur des affichettes « Les 18 mois c'est la guerre », « A bas les 18 mois. A bas le rabiot ».

    Dans l’Après-guerre, la durée du service militaire est fixée à 12 mois. Par la loi du 30 novembre 1950, celle-ci est allongée à 18 mois. Cette décision permet à la France de répondre aux engagements qui lui sont fixés dans le cadre de l’OTAN. En effet, la signature du traité de l’Atlantique nord en avril 1949 a mis en place une alliance militaire entre les Etats-Unis et l’Europe de l’Ouest, qui est renforcée en janvier 1950 par la signature d'un pacte d’assistance et de défense mutuelle entre la France et les Etats-Unis.
    Alors que la France est déjà en guerre en Indochine, la guerre de Corée est déclenchée en juin 1950 : la crainte d’une troisième guerre mondiale gagne l’opinion publique. Dans ce contexte, le rallongement du service militaire est interprété par le PCF comme le prélude à un conflit de grande envergure. La contestation est l'occasion de dénoncer les intentions belliqueuses des Etats-Unis pour faire apparaître l’Union soviétique comme garante de la paix mondiale. Cette présentation manichéenne, très empreinte du climat de guerre froide, rencontre un certain écho. Au tournant des années 1950, le développement du Mouvement de la paix, qui lance l’Appel de Stockholm en mars 1950, permet de mobiliser très largement en faveur de la paix tant en France qu’en Europe.

    Ces rushes sont repris pour certains d’entre eux dans les Américains en Amérique (1950).

    Lieu : Stade Buffalo, Montrouge

    Mots clés
    Service militaire, meeting, rassemblement, jeune, jeunesse, manifestation, Stade Buffalo

    Lieux de consultation : Ciné-Archives, Archives françaises du film, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
  • 1946-1954 Guerre d'Indochine - Bombe atomique - Bombe nucléaire - Pacifisme
Powered by diasite