Guerre Froide

ciné-archives
TOGLIATTI E RITORNATO
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1948
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:36:00
    • Réalisateur
    • Basilio FRANCHINA
    • Format original
    • Film 35 mm
  • La manifestation du P.C.I. fêtant le retour à Rome, de son secrétaire général, Palmiro Togliatti, et la Fête de son journal, l'Unita. Togliatti è Ritornato montre d'abord l'afflux vers la capitale de camions et de camionnettes, hérissés de drapeaux rouges, de vélos et de trains emplis de militants (nombre d'entre eux ferment le poing devant la caméra), un collage à Rome d'affiches annonçant le retour de Togliatti (représenté en train de lire l'Unita) et la préparation de la fête du journal (beau plan d'un vieux travailleur limant une faucille et un marteau).
    Le commentaire précise alors que la fête de l'Unita n'est pas seulement la fête d'un journal mais aussi celle de l'unité italienne, ce qui introduit une longue séquence sur la manifestation (imposante) qui parcourt la cité romaine juste avant le rassemblement en l'honneur de l'organe central du Parti Communiste Italien (PCI). Cette manifestation est ouverte par le défilé des directeurs des quatre éditions de l'Unita, suivent ensuite les vendeuses du journal, les membres du comité central et, enfin, de nombreuses délégations défilant par régions et par villes. Les banderoles des délégations précisent le nombre de sections, de cellules et d'adhérents de leur circonscription. La manifestation passe devant les locaux du journal socialiste Il Tempo et ceux de la Démocratie Chrétienne. La fête du quotidien communiste s'ouvre par un défilé médiéval (avec archers, chevaliers et écuyers...) et se termine par le discours de Togliatti (panoramiques et champs contre champs sur la foule immense). L'allocution du secrétaire général du P.C.I. est brièvement illustrée par des images documentaires relatives à la seconde guerre mondiale, à la fin du conflit, à la construction du socialisme en URSS et, enfin, au peuple italien. Défilent ainsi, successivement des images d'explosions et ruines, de queues sous la neige, de tanks et cadavres, de liesse populaire, d'un défilé sur la Place Rouge (Staline saluant la foule) et de travailleurs italiens s'activant dans les usines et les rizières. Togliatti è Ritornato s'achève par des plans sur la foule chantant Avanti Popolo et sur les bannières. Un immense drapeau rouge est le réceptacle de la collecte effectuée lors du rassemblement.

    Togliatti è Ritornato met ainsi en scène le retour triomphal de Palmiro Togliatti, soigné en URSS après l'attentat dont il a été victime en juillet 1948. Au sein du défilé, on relève une forte présence jeune et féminine, l'exaltation des corps (mineurs et terrassiers torse nu, reines sur des chars), la mise en avant des villes et des cités et l'utilisation abondante des chants et des danses populaires. Tout concourt à donner au défilé une image de force, de discipline et de joie.
    Réalisé avec soin, Togliatti è Ritornato s'inspire pour certaines séquences du cinéma soviétique (en particulier les contre plongées sur des mères ou des pères avec leur enfant, sur des jeunes incarnant l'avenir ou de fiers prolétaires...). Bien que tourné durant la guerre froide, ce film de propagande - avec quelques accents anti-américains - ne possède pas le ton parfois tragique des films réalisés par le P.C.F. à la même époque. La précision du générique indiquerait également, pour cette époque, une censure cinématographique moins présente en Italie.

    Générique : « La sezione cinematografica del partito communista italiano presenta »
    Musique : Virgilo Chilanti et, en son directe, Internationale, Avanti Popolo... Assistants :
    Lieux : Rome, Moscou
    Personnalités : Palmiro Togliatti, Luigi Longo, direction de l'Unita, et du PCI.

    Découpage:
    Arrivée des participants / vues de Rome/préparation de la fête / camions remplis de participants massés derrière le portrait de Togiatti / Foule arrivant par le train / drapeaux rouges/défilé/banderole : « Contro i provocatori di guerre, per la liberta e l'indipendenza, contro la miseria del popolo, per il rinnoramento d'Italia » / défilé des comités d'entreprise, provinces, villes, professions etc. / chars allégoriques/la fête/grandes statues / Togliatti reçoit des cadeaux / Togliatti allocution/foule enthousiaste / soldats dans jeep/guerre : canonnade, destructions,exode,cadavres, Moscou-Staline-Défilé place Rouge-foule enthousiaste-usines-paysans moissonnant / fin de la fête.


    Lieux de consultation : Ciné-Archives, Archives Françaises du Film, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, BNF
  • Activités militantes (pétition, tractage, affichage, CDH...) - Char d'assaut - Discours - Guerre Froide - Italie - Longo Luigi - Manifestations et défilés - Mobilisations de solidarité internationale - Mouvement de la Paix, pacifisme - Staline Joseph - Togliatti Palmiro - Usine
Powered by diasite